Cinq compagnies pour un week-end au théâtre

Pour certains passionnés, le nom de ce premier festival de comédies sur les planches, « un week-end au théâtre », s'est avéré prophétique.

 

De la première, vendredi soir, à la clôture, dimanche en fin d'après-midi, les spectacles se sont enchaînés et les spectateurs ont très souvent dû braver les intempéries pour s'offrir un moment de détente et de rire. Et malgré ces conditions défavorables, force est de constater que le théâtre à Saint-André de la Roche, continue sur sa lancée.

Une dynamique remarquée par Ronald Lemaire et Florence Berthou du Cercle de la Pierre Tourniole, et qui leur a inspiré l'idée de ce festival. Initiative immédiatement suivie par l'Action culturelle municipale également désireuse de poursuivre le développement du spectacle vivant.

Le Centre culturel Albert Monge, lieu où se déroulent par ailleurs de nombreuses activités artistiques, a donc spécialement été rénové pour répondre à cette volonté en soignant l'accueil des compagnies et des amateurs de théâtre de plus en plus nombreux.

Pour étrenner ces nouveaux aménagements et pour représenter le genre théâtral choisi, la comédie, cinq compagnies étaient invitées : Événement (Istres), Coté Cour Compagnie (Nice), M.A.S.C (Monaco), Le trait d'union (La Bouilladisse ) et le Théâtre du Phoenix (Nice).


À l'issue de chaque représentation, les spectateurs ont pu donner leur avis et participer à désigner le gagnant du Prix du public. Et dimanche en clôture du festival, ce prix, symbolique mais néanmoins extrêmement apprécié, est allé au Théâtre du Phoenix pour son spectacle « Despérate House Veuves ».

Le diaporama ici