Le Comté de Nice a fait sa fête

"où l'on a parlé niçois, mangé niçois et joué niçois."

 

Dès 10 heures, samedi, les effluves de socca et de pissaladière envahissaient l'espace Marché et le centre ville s'animait. Les airs et chants traditionnels de la région niçoise et du Piémont, de Li Baragnas commençaient à faire monter l'ambiance.

La Journée du païs s'annonçait bien. Sur la place Jules Musso, les terrains de pilou étaient tracés, et le concours opposant les équipes de jeunes pouvait commencer. Tandis que les premiers participants au concours de pissaladière déposaient leurs plats superbement présentés au point accueil, et que les voix des joueurs de mourra s'élevaient et concentraient autour d'eux une foule hétéroclyte, les plus gourmands se régalaient avec la socca, les petits farcis ou les pans bagnats.
Les pans bagnats, c'est justement le nom de l'équipe vainqueur du tournoi junior de pilou. Quant au tournoi adultes qui s'est joué l'après-midi, il a vu la victoire des « absolut pilou », tout simplement les champions du monde en titre....

Le concours de pissaladière a récompensé Sylvie Salmieri et Odette Louage, premières ex æquo. Tous les gagnants des concours ont reçu de superbes paniers garnis « Champsoleil », remis par Henri Derepas, le producteur trinitaire.

Danses folkloriques, lancer de paillassou, balades à dos de poneys ont aussi animé la journée, jusqu'à l'apéritif d'honneur, quelque peu bousculé par une averse passagère. Pas de quoi ébranler le moral des organisateurs, ravis de cette journée où l'on a parlé niçois, mangé niçois et joué niçois.