Saint-André pas épargné par le déluge


Les automobilistes ont dû prendre leur mal en patience, vendredi matin, pour traverser Saint-André. Aux premières lueurs du jour, une seconde rivière coulait en parallèle de la Banquière sur la RM19.

La Banquière n’a pourtant pas débordé. L’origine du problème ?  L’écoulement des eaux en provenance du Vallon du Tuve. Sous-dimensionné et obstrué par des embâcles, le bassin de rétention situé en amont de la Communauté Emmaüs n’a pas permis d’absorber les eaux de ruissellement. Si bien que l’eau s’est allègrement déversée sur le Chemin des Arnaud (en passant par la communauté Emmaüs) pour finir par envahir toute la traversée de ville.

Très vite la route est devenue impraticable, l’eau ayant charrié son lot de pierres, de branchages et autres détritus… L’axe, très fréquenté à cette heure-là, a dû être fermé entre 8 h  et 9 h 30, le temps de nettoyer la chaussée et de détourner les eaux vers la Banquière. Même les entreprises du secteur ont mobilisé leurs personnels et leurs engins pour prêter main forte aux agents communaux et métropolitains.


Autre secteur, même conséquence. Chemin Balma, dans le quartier du Ghet. Là c’est l’absence de bassin de rétention qui pose problème. Route fermée…
Ces 2 problèmes ont été signalés aux services de la Métropole. qui ont les dossiers techniques en main. Cette fois-ci, le pire a été évité, alors on espère que les travaux nécessaires seront réalisés très rapidement.

Voir le diaporama.