Saint Grat : 4 jours au rythme de la fête patronale


Alors que le dernier " mourtairet " résonne encore, le festin de la Saint Grat s'est achevé dimanche sur un ultime repas dansant qui a rassemblé plusieurs générations de Saint-Andréens.


De l'avis général, le programme concocté par Claude Ceccarelli et son équipe s'est déroulé dans une très bonne ambiance. Quatre jours de fête sans accroc donc, si ce n'est, l'orage passager qui samedi soir a momentanément interrompu le spectacle Hommage à Edith Piaf. Mais au final rien de grave. Le spectacle a finalement repris, pour le plus grand plaisir du public présent sous le chapiteau.

Dimanche, au petit matin, les exposants du vide-greniers ont pris possession des trottoirs du centre ville, tandis que les cérémonies patriotiques et religieuses perpétuaient la tradition, jusqu'à l'apéritif d'honneur.

Honoré Colomas, le maire, y a rappelé que Grat, le saint patron de la commune, était à l'origine du mot " gratitude ". Un terme fort à propos lorsqu'il s'agit de remercier, comme l'a fait l'édile au nom de générations de Saint-Andréens, tous ceux qui jusqu'à aujourd'hui ont contribué à construire et à défendre l'identité de la commune.

Le diaporama