Après la Saint-Grat vient la Saint-André


Si la commune a Saint Grat pour protecteur, elle n'en oublie pas pour autant celui qui a donné son nom à la commune, Saint André.

Il est donc fêté, lui aussi, comme il se doit, chaque année. Des réjouissances qui rassemblent plus de 200 personnes de plus de 65 ans, invitées par le Conseil municipal à partager un grand repas dans la salle des fêtes de l'Hôtel de Ville.

Avant les agapes, l'église fait traditionnellement le plein de fidèles pour une messe solennelle, suivie par un dépôt de gerbe au Monument aux Morts.

Vient ensuite l'apéritif d'honneur. Et c'est exceptionnellement, à l'école maternelle du Plan, que les convives ont partagé un verre, pour cause d'exposition sur le 150ème anniversaire du rattachement du comté de Nice à la France. Une très belle exposition qui a suscité un réel intérêt du public.

Tandis que certains, nombreux, disséquaient les documents exposés, d'autres, non moins nombreux, s'attroupaient autour d'un stand un peu particulier.

 

Le CCAS avait en effet décidé de proposer à la vente les travaux de tricot et autres broderies, réalisés dans le cadre des ateliers travaux manuels de la Maison des Seniors. Gants, bonnets, écharpes, chaussons, napperons, ou encore sacs de lavande sont partis en quelques minutes. La recette de cette vente servira à organiser une sortie pour les bénéficiaires du CCAS.

 

 


 

Et pendant ce temps, dans la salle des fêtes, une Galantine de chevreuil aux cèpes, et un Suprême de pintade farcie aux morilles et jus de truffe attendaient les invités...