Football : une pelouse synthétique en 2012

Dans un an, les 200 licenciés de l'Étoile Sportive de Saint-André (ESSA) auront un stade tout neuf, recouvert d'une pelouse synthétique.

 

C'est l'annonce faite par le maire, Honoré Colomas, aux dirigeants du club, aux jeunes footballeurs et à leurs parents, et aux habitants des Résidences du Château, lors d'une réunion d'information organisée en Mairie.

Les plans d'aménagement ont été projetés et détaillés par le responsable des services techniques, Christian Mocci. Le planning des travaux s'étale de septembre 2011 à août 2012. Un délai qui s'explique par l'ampleur des aménagements à réaliser, préalablement à la pose de la pelouse synthétique, qui elle, ne nécessitera que 3 mois.

Un chantier plus complexe que prévu

Une étude technique préalable a révélé un problème d'évacuation des eaux pluviales et recommandé la réalisation d'un système de drainage plus performant. Une opération importante et qui n'était pas prévue.

Et puis d'autres aménagements sont nécessaires. Un module sera installé à proximité du jardin d'enfants. Il comprendra 2 blocs sanitaires et un local de stockage pour le gardien du stade. Un second local avec bureau, vestiaires et sanitaires sera aménagé pour les arbitres. La rénovation des vestiaires joueurs et leur mise aux normes d'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite sont également programmées.

Autant d'interventions qui, pour des questions pratiques, doivent impérativement être réalisés avant la pose de la nouvelle pelouse. Par ailleurs, un éclairage plus efficace et moins coûteux et de nouvelles clôtures surmontées de pares-ballons seront installés. Dans un deuxième temps, une nouvelle tribune de 150 places remplacera l'actuelle.

Ces travaux, élaborés en étroite collaboration avec le délégué du District de football de la Côte d'Azur, permettront au club de jouer jusqu'en 1ère division départementale. Une bonne nouvelle pour le Président de l'ESSA, José Cutri, même s'il sait que la saison à venir sera forcément perturbée. En attendant, il espère que ses adhérents ne seront pas tentés d'aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs...

Le coût des travaux, estimé à 450 000 euros, sera financé par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, la Région, le Conseil général et la commune. Livraison en août 2012.