Le nouveau départ des tennis de l'Ensoleïado


Surplombant la piscine municipale, le complexe de tennis de l'Ensoleïado veut sortir de la torpeur dans laquelle la détérioration progressive des courts et des locaux, l'ont plongé.

Un objectif qui passe par la rénovation des locaux et une gestion permanente des équipements. C'est l'association Isatis, un organisme qui développe des actions d'adaptation et de réinsertion en faveur d'adultes qui souffre de troubles psychiques, qui a été chargée de cette mission.

La convention signée entre la Municipalité et le tennis Club Saint-André - L'Abadie prévoyait aussi pour la partie sportive, l'embauche d'un professeur de tennis. C'est chose faite. Du haut de ses 22 ans, Laura Bernardeschi, récemment diplômée d'État, et classée 3/6, s'est engagée dans l'aventure avec beaucoup de volonté et d'enthousiasme.
« J'arrive dans un petit club qui gère 2 sites. Un premier, à l’Abadie, qui fonctionne très bien et celui-ci que les responsables souhaitent relancer. Il y a donc tout à développer et c'est ce qui me plaît. »

Concernant l'école de tennis, elle affiche sa satisfaction, « Nous avons déjà une vingtaine d'enfants, c'est très bien pour un début. Ça me permet de travailler par petits groupes de 3 ou 4 enfants ce qui est idéal pour la mise en place des apprentissages. »
Parallèlement, Laura envisage déjà l'étape suivante : « Une fois les travaux du Club house terminés on pourra développer un véritable « esprit club » pour le public adulte. »

Contact : 06 62 66 25 03.

Bientôt un club house tout neuf

Pour réaliser la rénovation complète des locaux du Club house, l'association Isatis a placé 7 ouvriers en adaptation ou réinsertion sous la supervision d'un encadrant technique, Stéphane Chevallier. Le bureau et l'espace d'accueil sont quasiment terminés. Les vestiaires et les sanitaires, eux, avaient déjà été réhabilités par les services techniques municipaux. Il ne reste donc plus que la remise à niveau de la terrasse. Elle est en cours et devrait être achevée fin octobre.