Les jeunes découvrent l'argentique
 

Avec la photo numérique, aujourd'hui, chacun se découvre une âme de photographe.

Une petite révolution qui n'empêche pas l'argentique, comme le disque vinyle, de conserver de nombreux fans.

Fans de la photo argentique, les jeunes qui ont participé aux ateliers photos proposés par le service jeunesse, le deviendront peut-être. Ils sont déjà très fiers du fruit de ces séances menées tout au long de l'année, dans le cadre du périscolaire et du Centre de loisirs.

Du fonctionnement d'un appareil photo argentique aux prises de vue, en passant par le développement, les jeunes, de 8 à 12 ans, ont reçu une formation complète.

Résultat, de très beaux clichés réalisés sur la colline de l'Abadie et au port de Nice, et qu'ils ont développés eux-mêmes dans le petit labo installé au premier étage de l'Auberge des Amis.

Révélateur, bain d'arrêt, fixateur, agrandisseur, le petit laboratoire mis en place par Alexandre Jimenez, a permis à ces photographes en herbe d'obtenir des tirages sur papier des nombreux portraits ou paysages préalablement couchés sur la pellicule.

La preuve, qu'on n'a pas forcément besoin d'un gilet multi-poches pour faire de belles photos.