Objectif zéro pesticide dans le cimetière

La commune de Saint-André s'engage progressivement à jardiner au naturel pour ses espaces verts. À l'entrée du cimetière, on peut déjà lire la mention « Zone sans pesticide ».
 

Le recours au traitement chimique laisse place peu à peu à une méthode naturelle permettant de préserver l’environnement et de favoriser la biodiversité.
« Cette gestion au naturel nous demandera un travail plus compliqué et plus minutieux. Nous gérerons la pousse et la hauteur de ce nouveau couvert végétal avec des traitements mécaniques. En complément du désherbage à la main ou à la binette, nous avons fait l’acquisition d’une débroussailleuse spécifique qui ne projette pas de gravier », explique Raphaël Chatelain, responsable des espaces verts à la mairie. 
Les allées gravillonnées sont désormais laissées en enherbement. « Elles revêtiront d'ici quelque temps, un tapis verdoyant uniforme offrant ainsi un espace plus chaleureux. Nous allons entreprendre régulièrement des semis complémentaires de différentes variétés de prairie sauvage pour l'améliorer », souligne-t-il.
L'utilisation de cette méthode alternative d'entretien est moins coûteuse en produits phytosanitaires, mais nécessitera davantage de travail pour les agents techniques.
À l'instar de nombreuses collectivités françaises, la commune entame sa révolution verte.
Une démarche écologique qui s'inscrit dans le cadre du plan Eco phyto 2018 (*) visant à réduire l'utilisation des produits phytosanitaires en France.

(*) Initiative lancée en 2008 à la suite du Grenelle Environnement. Le plan est piloté par le Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt.

 

Légende photo : Les allées du cimetière sont désormais laissées en enherbement. Elles revêtiront bientôt un tapis verdoyant uniforme.
(Photo Gilles Nunes).