Sous le charme d'André Jaume

Pour le lancement de sa toute première exposition et devant un parterre d'invités admiratifs, l'anxiété et l'émotion d'André Jaume étaient palpables.

Une appréhension qui a peu à peu laissé place à la satisfaction et au soulagement. Comme si, après avoir exercé bien des métiers, une nouvelle vie et de nouvelles perspectives s'ouvraient à lui.

Il faut dire que, d'habitude, l'artiste est plutôt discret, et son travail confidentiel. Mais sur l'esplanade de l'Hôtel de Ville, les sculptures créées dans son petit atelier, au cœur du vieux village, prennent une autre dimension. Et si, elles paraissent venir de temps lointains et légendaires, à bien y regarder, la modernité se cache toujours quelque part, dans les détails : une coiffure, un piercing, un regard...

Et les nombreux visiteurs, parmi lesquels Honoré Colomas, le maire, les élus de la commune, et Alain Frère, le Vice-Président du Conseil général délégué à la culture, sont tombés sous le charme.

Pour André Jaume, qui jusque-là avait plutôt l'habitude d'assister les artistes niçois, ce vernissage est un pas de géant vers une carrière qui s'annonce prometteuse. En tous cas, c'est ce que tout le monde s'accordait à lui souhaiter.

Exposition jusqu'au samedi 5 juin

www.jaume-art.com.