Festin de la Saint-Grat 2014 : un cru d'exception



Rendez-vous incontournable dans la vie d'un village, la fête patronale est toujours un succès. Mais, comme pour un bon vin, il arrive parfois qu'une année soit au-dessus du lot. Un cru d'exception.

C'est le cas cette année. Claude Ceccarelli et tous les bénévoles du Comité des fêtes peuvent être fiers d'eux, leurs efforts ont été récompensés, notamment par une fréquentation hors norme.

L'année des records
La soirée cirque et magie, la soirée soupe au pistou, le spectacle de Richard Cairaschi, ou encore la soirée de clôture, tous ces rendez-vous ont connu une affluence exceptionnelle. Inattendue mais tellement réjouissante pour tous les bénévoles. D'autant que les cérémonies religieuses, la procession, l'apéritif d'honneur ou encore le vide grenier, ont tout autant été couronnés de succès.

Hommage aux poilus
« Il y a 100 ans, début septembre, notre village préparait la fête patronale, ici même, sur cette place, alors que plusieurs jeunes étaient déjà partis au front ». Dimanche, l'apéritif d'honneur résonnait, plus que jamais, d'une solennité particulière. Au côté de Christaian Estrosi, Rudy Salles, Jean-Pierre Leleux, Alain Frère et Jean-Paul Dalmasso, et de nombreux autres élus, le maire, Honoré Colomas, a souhaité honorer la mémoire des combattants de la Grande Guerre.

Le temps pour chacun d'avoir une pensée pour eux et notamment pour les enfants de Saint-André. Au premier rang, face à l'estrade, une invitée a été particulièrement touchée par cet hommage : Alexia Goïbas, Sainte-Andréenne de 101 ans, fille de l'un de ces Poilus. Présents également sous le chapiteau, les membres de l'AHVAE (Association d'histoire vivante et d'archéologie expérimentale du Comté de Nice), en uniforme de Verdun, de chasseur alpin ou d'infirmière, avaient l'air tout droit sortis des champs de bataille, tandis que les bénévoles de l'AGAM (Association généalogique des Alpes Maritimes) présentaient le fruit du remarquable travail effectué dans le cadre du projet « Bleuets ».