un festin d'exception pour les 800 ans de Sainte Claire


Honoré Colomas, maire de Saint-André de la Roche, a offert aux Soeurs Clarisses la reproduction d'une peinture présente dans la chapelle de l'Abadie et représentant Sainte Claire.

Durant les trois jours de festivités de la Sainte Claire, la colline de l'Abadie a vibré au rythme des agapes et des animations concoctées par Fabrice Merlin, président du Comité des Fêtes de l'Abadie, et toute son équipe.

La soupe au pistou, préparée sous la houlette de Pascal Garrigues, par des dizaines de bénévoles, a régalé plus de 600 convives et tous les soirs des bals, animés par les Rauba Capeu, DJ Alex, et DJ Ayto, ont fait dansé les Abadiens. Bref, une fête patronale aussi festive qu'à son habitude, mais surtout marquée par des cérémonies religieuses particulièrement intenses. Car l'Ordre des Clarisses, créé en 1212, fête cette année son huit centième anniversaire. D'où la présence exceptionnelle des Soeurs Clarisses, sorties de leur monastère de Cimiez pour la première fois depuis plus de 10 ans. Rappelons que les Clarisses tiennent leur nom de Sainte Claire, elle-même disciple de Saint-François d'Assise.

Cette année, la fête votive a donc été pour les nombreux fidèles abadiens, un grand moment de communion. Pour l'occasion, c'est en plein air et à l'ombre des marronniers que le Père Kadhi a célébré l'office, avec les religieuses, et accompagné pour les chants, par la très belle voix d'Isabelle Ravanel-Pico. G.N.


La messe s'est exceptionnellement déroulée en plein air et en présence des Soeurs Clarisses, sorties de leur monastère de Cimiez pour la première fois depuis plus de 10 ans.


La soupe au pistou, préparée sous la houlette de Pascal Garrigues, par des dizaines de bénévoles, a régalé plus de 600 convives.


La traditionnelle procession a conduit les fidèles jusqu'au carrefour de la Vierge.