Quatre parkings passent en zone bleue

Mise en place des zones bleues

Dans quelques jours, plusieurs parkings passeront en zone bleue. Le stationnement sera gratuit mais sa durée limitée à 2 heures.

Cette nouvelle réglementation s’appliquera à partir du lundi 24 juillet et concernera le parking de la piscine (22 places), 20 places de stationnement aux Résidences du Château, devant le stade Jules Goti, le parking du 136 quai de la banquière (20 places) et celui de la place des anciens combattants, face au cimetière (19 places). Soit 81 places sur lesquelles le stationnement sera limité du lundi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 19h.
Concernant le parking de la piscine, la restriction s’appliquera du 1er septembre au 14 mai uniquement.

Dès lundi donc, pour utiliser ces emplacements, il vous faudra un disque de stationnement. Ce disque doit être apposé en évidence derrière le pare-brise, comme un ticket d’horodateur.
L’arrêté municipal fait suite à une recommandation de la commission « circulation et stationnement » qui a relevé que, sur ces parkings, trop de voitures-ventouses, de stationnements prolongés et excessifs, ne permettaient pas une rotation suffisante des véhicules.

Des disques de stationnement sont à retirer gratuitement à l’accueil de la Mairie ou au bureau de la Police municipale, sur présentation de justificatifs de domicile et d’identité, et dans la limite des stocks disponibles.

Les petits du Manoir ont leur jardin !

Les petits du Manoir ont leur jardin !

Un équipement très attendu vient d’être inauguré à la Résidence du Manoir : un jardin d’enfants !

Le square situé au cœur de la Résidence a été aménagé en aire de jeux pour les petits. Ils ont désormais un espace entièrement clôturé où ils peuvent profiter en toute tranquillité de deux jeux à ressort, un tourniquet, un toboggan, une marelle et un escargot.

« C’est bien sûr un investissement financier mais aussi un projet pour l’avenir. Un projet que l’on doit à la Mairie. Le Logis Familial a juste mis le terrain à disposition » a souligné Delphine Barisic, responsable du patrimoine au Logis Familial. « C’est surtout le résultat d’une coopération fructueuse avec votre bailleur social et le service Politique de la Ville », a précisé le maire, Honoré Colomas, qui était entouré de plusieurs élus dont Claude Pariset, adjointe du quartier.
« Nous espérons que cet équipement permettra d’améliorer encore votre qualité de vie. Aussi, nous comptons vivement sur vous pour en prendre soin et respecter le règlement intérieur. Un espace réservé pour les jeunes est en préparation en partie haute du Manoir », a conclu le premier magistrat.

Le coût de cet aménagement : 64 000 €, financés avec l’aide du Département. Il est réservé aux enfants âgés de 2 à 10 ans accompagnés d’un adulte. Pour veiller à la sécurité ainsi qu’à la bonne utilisation du jardin, une caméra de vidéo protection fonctionne en continu.

Un épouvantail peut en cacher un autre

Un épouvantail peut en cacher un autre

On croirait que tous les épouvantails se sont donnés rendez-vous dans le centre ville de la commune. Les oiseaux doivent être sacrément effarouchés !

Pourquoi tant d'épouvantails ? Parce que c'est le thème choisi pour habiller le centre ville pour l'été, dans le cadre de la deuxième édition de « Déco en Fête ».

Un épouvantail peut en cacher un autre

Ces œuvres, on les doit à quelques personnes dévouées, membres du Comité du Village fleuri, de l'association des Passionnés d'Art Floral, de l'association pour la sauvegarde du patrimoine, de l'Atelier Thérapeutique Agricole ou encore aux enfants qui participent aux activités périscolaires.
Si, à l'occasion de l'inauguration, le Maire, Honoré Colomas, n'a oublié de remercier personne, il a tout de même tenu à souligner la participation du service municipal des espaces verts. L'édile a par ailleurs insisté sur « la qualité artistique de toutes ces réalisations et la grande imagination de tous les créateurs », et sur leur caractère écologique, puisque, n'ont été utilisé pratiquement que des matériaux de récupération !

Ces dizaines d' « éco-épouvantails » sont à voir dans toute la traversée de la commune jusqu'à la fin du mois d'août.

Fibre optique : les trois quart de la commune bientôt raccordés

Ouverture de la piscine

« Saint-André de la Roche sera la 17ème commune du Département raccordée à la fibre par Orange ».

L’annonce de Laurent Bondeix, délégué régional Orange PACA, était très attendue. Dans la salle du conseil de l’Hôtel de ville, la satisfaction se lit sur les visages des élus et représentants de quartiers.
Tout comme chez le maire, Honoré Colomas, également présent pour assister à cette présentation.

La commune fait partie des zones dites « moyennement denses » pour lesquelles, ce sont les opérateurs privés qui financent le déploiement du réseau, les particuliers étant ensuite libres de choisir l’opérateur de leur choix.

À Saint-André, c'est Orange qui a été désigné pour réaliser les travaux de déploiement de la fibre optique. Et les travaux commencent dès maintenant. Yves Guillon, adjoint au maire, travaille avec les services d’Orange pour déterminer les lieux d’implantation de la dizaine d’armoires nécessaire au déploiement de la fibre (une armoire permet de raccorder environ 300 logements).

« Les premiers clients seront progressivement raccordés dès le premier trimestre 2018. L'ensemble des habitants à l'horizon 2020 » a précisé Laurent Bondeix.

La priorité est, en effet, donnée aux secteurs les moins bien desservis par l’ADSL : les collines de l’Abadie et de Rimiez, le quartier de Lombardie, la zone industrielle de La Vallière, les Résidences du Château…

Rappelons que les syndics de copropriété et les bailleurs immobiliers doivent voter le raccordement en assemblée générale.

Pour suivre les étapes du déploiement de la fibre : reseaux.orange.fr