Festival de théâtre, on en redemande !

La compagnie Coup de Théâtre pour Panique au ministère récompensée

Faudra-t-il bientôt pousser les murs ? C’est la question que l’on se posait à l’issue de la septième édition du festival de théâtre de Saint-André, organisé par le cercle de la Pierre Tourniole et la commune. confirme son succès populaire.

Au programme cette année, les compagnies 32mm Prod, Coup de Théâtre, La Chance du Débutant, Albatros et la compagnie du Théâtre Entre Nous.

Le festival confirme son succès populaire

Pièce de Théâtre jouée pendant le Festival de Théâtre

Pendant quatre jours, ces troupes ont tour à tour occupé la scène du Centre culturel Albert Monge et les cinq représentations ont pratiquement toutes fait salle comble.
Force est de constater que les amateurs de théâtre ne perdent pas une occasion de se décrisper les zygomatiques avec de joyeuses découvertes théâtrales.

À l’issue de chaque représentation, les spectateurs ont pu donner leur avis et participer à désigner le gagnant du Prix du public. Et dimanche en clôture du festival, ce prix, symbolique mais néanmoins apprécié, est allé à la compagnie Coup de Théâtre pour « Panique au ministère ».

Rendez-vous l'année prochaine, le premier week-end d'octobre, pour un nouveau « week-end au théâtre ».

Un hibou Gran-Duc relâché à l’Abadie

L'envol du Gran-Duc

Entre chien et loup, le Grand-Duc d’Europe a pris son envol. À peine une dizaine de secondes à hésiter au fond de sa caisse, et le voilà déjà loin dans le ciel de l’Abadie. C’est fait. Le Hibou Grand-Duc qui s’était brisé l’aile droite vient de retrouver la liberté.

Il avait été recueilli le 11 juillet dernier par des bénévoles de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO PACA) avertis de la présence au sol d’un Grand-Duc resté là plusieurs jours à s’affaiblir. L'oiseau avait une fracture à l’aile droite, de cause inconnue. Il a passé 10 jours en stabilisation, puis a été placé deux mois en volière pour sa rééducation.
Jusqu’au grand jour. Celui de sa remise en liberté.

Le Gran-Duc retrouve sa liberté

« C’était un peu rapide, normalement c’est un vrai moment d’émotion, mais là c’est allé un peu vite » … soupire Yvonne Delepine, bénévole de la Ligue de Protection des Oiseaux, avant d’ajouter : « On espérait qu’il se pose à proximité, sur un arbre, on aurait pu l’admirer et prendre des photos ». On sent un brin de déception. Celle de n’avoir pas pu profiter plus longtemps de ce moment rare. Mais on sent aussi la satisfaction du devoir accompli. Pour tous les bénévoles de la LPO PACA présents et pour leurs « partenaires » du service développement durable et environnement durable de la Métropole, le principal reste le bien-être de l’animal. Mission accomplie.

L’opération n’a pas non plus laissé insensibles les adjoints au maire et les voisins présents. Certains connaissent cet oiseau : « Les habitants du hameau de La Colle avait l’habitude de l’entendre » explique Yvon Guillon, adjoint au maire, lui même habitant du hameau. « Ma femme m’a fait remarqué qu’on ne l’entendait plus » témoigne à son tour un voisin. « Même les employés de la carrière le connaissent » confirme Marine Longeard, bénévole de la LPO, qui avait pris en charge l’animal blessé.

Avec ses 75 cm de haut, le Grand-duc est le plus grand des rapaces nocturnes d'Europe. C’est une espèce protégée, comme le sont tous les rapaces en France.

Après deux mois et demi au Centre Régional de sauvegarde de la faune animale, le rapace va enfin pouvoir retrouver son territoire et ses habitudes. Les Abadiens vont l’entendre à nouveau.

Les Saint-Andréens au rendez-vous de leur Festin

Discours du Maire

L’édition 2017 de la fête patronale de la Saint Grat restera comme une édition parfaitement menée avec une organisation aux petits oignons, une excellente ambiance, bref un vrai succès populaire.

Avec le lancement, jeudi soir, de son traditionnel festin, la ville a pris des airs de fête. Le concours de belote de l’USSA, la soirée soupe au pistou, le vide-greniers, et l'apéritif d'honneur figurent parmi les temps forts de ces quatre jours de festivités.

Mais on pourrait y ajouter la soirée théâtre, avec « Chacun sa croix » par la compagnie Lorencel, dans le cadre des soirées estivales du Conseil départemental, la procession qui a suivi l'homélie du Père Emmanuel Kamissoko, la retraite aux flambeaux, ou encore le bal de clôture.

Flambeaux Théâtre

Et comme tout cela ne serait pas possible sans le Comité des fêtes du président Claude Ceccarelli et ses nombreux bénévoles, l’apéritif d’honneur a été l’occasion pour Honoré Colomas, le maire, de les remercier vivement pour le travail accompli : « Dans un monde où tout change si vite, dans un siècle où le danger frappe à nos portes, dans un pays où le terrorisme tue, soyons fidèles aux traditions et disons un grand merci à ceux qui les maintiennent, le comité des fêtes et l’ensemble des volontaires fiers d’appartenir à cette vallée ».

À l’honneur également, la jeune Célia Rugari, médaille d'or départementale des meilleurs apprentis de France, catégorie cosmétique/esthétique et Joseph Cutri pour sa médaille de bronze de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif. Mais aussi les élèves ayant récemment obtenu une mention très bien : Camille Hadjaj, mention très bien au baccalauréat, Julie Roblet-Goepfert, Romane Douma et Amélie Lannoy, mentions très bien au brevet des collèges (Jade Carena, Diego Marvaldi, Valentin et Fanny Simoncelli et Mathias Jaume étaient absents).

Procession Récipiendaires

Étaient également présents à l'apéritif d'honneur :

Rudy salles, Adjoint au maire de Nice, Jennifer Salles-Barbosa, conseillère régionale, Alain Frère, maire de Tourrette-Levens, Jean-Paul Dalmasso, maire de La Trinité, Guilaine Debras, maire de Biot, Fatima Khaldi-Bououghroum, conseillère départementale, adjointe au Maire de Nice, Gérard Bertrand, adjoint au Maire de Falicon, et Lauriano Azinhieirinha, vice-président du conseil départemental, DGS de la ville de Nice et de la Métropole.

Quatre parkings passent en zone bleue

Mise en place des zones bleues

Dans quelques jours, plusieurs parkings passeront en zone bleue. Le stationnement sera gratuit mais sa durée limitée à 2 heures.

Cette nouvelle réglementation s’appliquera à partir du lundi 24 juillet et concernera le parking de la piscine (22 places), 20 places de stationnement aux Résidences du Château, devant le stade Jules Goti, le parking du 136 quai de la banquière (20 places) et celui de la place des anciens combattants, face au cimetière (19 places). Soit 81 places sur lesquelles le stationnement sera limité du lundi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 19h.
Concernant le parking de la piscine, la restriction s’appliquera du 1er septembre au 14 mai uniquement.

Dès lundi donc, pour utiliser ces emplacements, il vous faudra un disque de stationnement. Ce disque doit être apposé en évidence derrière le pare-brise, comme un ticket d’horodateur.
L’arrêté municipal fait suite à une recommandation de la commission « circulation et stationnement » qui a relevé que, sur ces parkings, trop de voitures-ventouses, de stationnements prolongés et excessifs, ne permettaient pas une rotation suffisante des véhicules.

Des disques de stationnement sont à retirer gratuitement à l’accueil de la Mairie ou au bureau de la Police municipale, sur présentation de justificatifs de domicile et d’identité, et dans la limite des stocks disponibles.