Affluence record pour la visite du patrimoine



Une semaine après les journées du patrimoine, une visite des principaux sites historiques de Saint-André était organisée.

Un décalage qui est peut-être à l'origine du succès de la manifestation. Les organisateurs espéraient une centaine de visiteurs. Ils étaient le double. Un record absolu. Les participants ont dû formés 2 groupes pour que les visites de la grotte, du moulin et du Château puissent se dérouler en toute sécurité. Honoré Colomas, le maire, conduisait la visite de la grotte. Un site qui, au siècle dernier figurait parmi les plus jolis coins touristiques de la Côte d'Azur, où toutes les célébrités de l'époque venaient se détendre et admirer ces voûtes si particulières. Aujourd'hui, l'unique accès à la grotte traverse une propriété privée ce qui explique que le site n'est que très rarement ouvert au public.


Comment définir la grotte de Saint-André ?
La Grotte de Saint-André n'est en fait pas une grotte... C'est tout simplement un pont naturel. Un phénomène minéral dû à la présence au nord du village, d'une source aux qualités assez exceptionnelles : la Fuon Cauda. Durant des milliers d'années, ses eaux souterraines ont déposé des sédiments calcaires qui ont fini par former un magnifique pont naturel de plus de vingt mètres de tablier, le seul du département.

Du côté du moulin, c'est Marinette Lefevre qui guidaient les visiteurs. Petite-fille du dernier meunier de Saint-André, elle a passé son enfance à jouer dans ces Moulins.

Dernière étape de l'après-midi : le Château. Le public était invité invité à redécouvrir la chapelle du Château et des galeries souterraines spécialement rouvertes pour cette journée.


Pour finir, le Chœur de la Roche, dirigé Albert Tosan, a parfaitement conclu ce bel après-midi en offrant un récital sur la terrasse du château.

 

Toutes les photos ici