La nouvelle pelouse synthétique officiellement inaugurée

La nouvelle pelouse synthétique du stade Jules Goti de Saint-André a été officiellement inaugurée hier. Construit au début des années 70, le stade Jules Goti, du nom du président fondateur de l’Union Sportive de Saint-André, avait grandement besoin d’être rénové.

Et pas seulement pour son revêtement en stabilisé, comme l’a rappelé le maire dans son allocution. « L’ensemble des installations sportives était très dégradé : les vestiaires, les abords, les grillages, le système de drainage, tout cela avait besoin d’être revu ». La rénovation a même été au-delà puisqu’un vestiaire arbitre et un système de captage des eaux pluviales de la colline ont été créés.
Ce qui explique que la pelouse synthétique ne représente même pas la moitié du coût total des travaux qui s’élève à 719 000 € HT, dont 226 000 € de subventions provenant du Conseil général, du Centre national pour le développement du sport (CNDS) et de la réserve parlementaire.
Bien entendu, les jeunes footballeurs de l’Étoile Sportive de Saint-André (ESSA) sont ravis. Tout comme le président du club, Joseph Cutri, qui attendait ces travaux avec impatience. Mais un tel équipement élargit le champ des possibles. Il a notamment déjà permis au service des sports du SIVOM, de mettre en place, dans le cadre du partenariat avec les écoles de Saint-André, un premier cycle d’athlétisme pour les élèves de l’école Félix Colomas. Et, pendant les dernières vacances, les jeunes du Centre de loisirs y ont effectué un stage multisports.
L’inauguration s’est déroulée en présence d’Honoré Colomas, maire de Saint-André, représentant Éric Ciotti, président du Conseil général, Éric Borghini, président du District de Football de la Côte d'Azur, Rudy Salles, député, Joseph Cutri, président de l’ESSA et Jehan-Éric Winckler, sous-préfet, qui a été invité a couper le ruban.