Les Saint-Andréens rassemblés pour la Saint-Grat

Les années passent et les traditions perdurent. Cette année encore, le Comité des Fêtes n'a pas failli à sa mission première : animer la commune durant quatre jours, et ce, pour le plus grand plaisir des anciens, mais aussi des plus jeunes.

 

Malgré le soleil, la chaleur, et un orage aussi bref qu'inattendu, le programme concocté par l'équipe de Claude Ceccarelli a su trouver un écho dans la population et permis de rassembler petits et grands, qui pour le loto, qui pour la soupe au pistou ou encore la traditionnelle procession en fanfare. Car, la fête patronale de la Saint-Grat, outre la dimension religieuse de l'événement, c'est aussi cela : le plaisir de se retrouver et de s'amuser.

Et si l'on croit les chiffres de fréquentation, et les visages des bénévoles du Comité des Fêtes sur lesquels on pouvait lire la fatigue mais aussi la satisfaction du devoir accompli, l'édition 2011 du festin aura été un bon cru. Un festin marqué par l'originalité du discours d'Honoré Colomas, qui a pris la forme d'un « slam de chez nous » sur la douceur de vivre à Saint-André, le triomphe de Richard Cairaschi, samedi soir dans le cadre des Estivales du Conseil général, et le retour des concours de pétanque et boules lyonnaises au menu des festivités.

Par ailleurs, deux jeunes sportifs ont été mis à l'honneur pour leurs récentes performances : Jordan Rugari, double champion de France de boule lyonnaise (tir de précision et tête à tête) et vice-champion de combiné, catégorie - de 18 ans, et Alexandre Giordano, champion de France de VTT chez les moins de 16 ans.