Urbanisme
Environnement

 

 

 
Cadre de vie > Environnement
 
 

Si vous aimez les animaux, arrêtez de les nourrir !

Selon l’article 120 du règlement sanitaire départemental, il est formellement interdit de nourrir tous les animaux sauvages et errants (canards, chiens, chats, pigeons ou sangliers…).
Outre les risques sanitaires et la prolifération des maladies, la nourriture déposée aux animaux attire les autres rongeurs, notamment les rats.
Une forte recrudescence des sangliers est à noter dans notre région. Il est donc important de ne pas les nourrir afin de limiter les dangers et les risques de destruction de l’environnement.
Les personnes ne respectant pas ces conditions seront dans l’obligation de payer une forte amende qui peut s’élever jusqu’à 750 €.
Ce geste citoyen contribue à la  protection des animaux et le respect de leur environnement.

Déchets / Encombrants

Collecte des déchets

Collecte des ordures ménagères à partir de 4h du matin*:

  • pour le centre ville et le Manoir : du lundi au samedi
  • pour l'Abadie : lundi, mercredi, vendredi
  • pour la Zone Industrielle La Vallière : mardi, jeudi, samedi

Collecte sélective des emballages ménagers à partir de 4h du matin* : vendredi

* Pour les personnes qui doivent sortir leur conteneur, pensez à le sortir la veille du jour de collecte à partir de 19h.

Collecte gratuite des encombrants
(mobilier domestique, appareils électroménagers...) :
uniquement sur rendez-vous au n° 04 97 20 19 00.

Vous pouvez également les apporter directement à la déchetterie la plus proche.

Votre déchetterie la plus proche se situe à :

Nice Est
Avenue Jean-Baptiste Vérany
Ouverture du lundi au samedi de 8h30 à 12h
et de 14h30 à 18h et le dimanche de 8h à 12h.
Tél. 0 805 12 39 06

Dépôt gratuit pour les particuliers.

[Prochainement]
Courant 2010, ouverture d'une déchetterie à La Trinité, boulevard Fuon Santa.

Télécharger le guide des déchetteries

Pour plus de renseignements, appelez :

Tri sélectif


Télécharger le grand guide du tri de Nice Côte d’Azur

 

Débroussaillement

Le débroussaillement est une nécessité

Débroussailler, c’est d’abord se protéger, protéger sa maison, son terrain et ses biens.
Débroussailler, c’est limiter la propagation du feu, diminuer son intensité.
Débroussailler, c’est aussi protéger la forêt et faciliter le travail des Sapeurs-Pompiers.

Le débroussaillement est obligatoire

Les propriétés situées en zone exposée et à moins de 200 mètres d'une zone boisée, doivent débroussailler et maintenir en état débroussaillé.
Les prescriptions varient selon que votre habitation est située en zone naturelle (Zone N), ou en zone urbaine (Zone U).
Dans le département des Alpes-Maritimes, l’arrêté préfectoral du 19 juin 2002 oblige chaque propriétaire d’habitation à débroussailler à 50 mètres de celle-ci et à 10 mètres de part et d’autre des voies privées y donnant accès, y compris sur les propriétés voisines si nécessaires. En cas de refus de votre voisin, vous devez saisir le maire qui pourra procéder à l’exécution d’office prévue par la loi.

Qu’enlever ?

Le débroussaillement consiste à nettoyer le terrain en éclaircissant la végétation. Il vous faudra éliminer ou couper les végétaux morts ou très secs, élaguer les branches basses des arbres (en dessous de 2 mètres), éliminer les sujets trop rapprochés (l’idéal étant de respecter une distance de 3 mètres d’un arbre à l’autre et surtout entre les arbres et l’habitation).
Les déchets peuvent être évacués en déchetterie ou incinérés sur place (en dehors de la période rouge !). Si le premier débroussaillement représente un travail important, l’entretien du terrain, les années suivantes, s’avère heureusement bien plus facile. Vous pouvez confier les travaux de débroussaillement à une entreprise ou les réaliser vous-même en respectant les consignes de sécurité (tenue, matériel, autorisation d’incinération...).

Le périmètre

Suivant que votre terrain est situé en zone naturelle ou non et doté ou pas d’une habitation, plusieurs cas de figure peuvent se présenter. Le cas le plus courant consiste à débroussailler dans un périmètre de 50 mètres autour de la construction.

Quand débroussailler ?

C’est au printemps qu'il faut débroussailler, avant que la végétation prenne trop d’ampleur et surtout avant que la période rouge entre en vigueur - elle est  généralement fixée du 1er juillet au 30 septembre et il est alors formellement interdit de brûler.

Le guide débroussailler : une nécessité et une obligation

Débroussaillement dans les Alpes-Maritimes: Arrêté Préfectoral n° 2014-452 du 10 juin 2014

 

Animaux

Chiens dangereux

Les propriétaires ou détenteurs de chiens d'attaque (catégorie 1) et de chiens de garde et de défense (catégorie 2) doivent être titulaires d'un permis de détention au 1er janvier 2010. Ce permis est délivré par le maire, sur présentation d'un certain nombre de pièces, notamment une évaluation comportementale du chien, réalisée par un vétérinaire.
Nouveaux animaux de compagnie

Concernant les nouveaux animaux de compagnie tels que les rongeurs (chinchillas, furets, souris) ou espèces plus exotiques comme les reptiles (iguanes, serpents) en passant par les arachnides (scorpions, araignées), leurs propriétaires doivent être titulaires du certificat de capacité pour l'entretien des animaux d'espèces non domestiques. Les amateurs de hamsters ou de souris en sont dispensés. Un arrêté définit les espèces qui peuvent être détenues par les particuliers.

 

Lutte contre le moustique tigre

Compétent en matière de contrôle de la nuisance des moustiques, le Conseil général des A.M. prend en charge le financement et l’organisation d’un dispositif de lutte. À cette fin, il a mandaté l’EID Méditerranée (Entente Interdépar-tementale pour la Démoustication), pour informer sur les moustiques (il en existe une quarantaine d’espèces sur le littoral méditerranéen) et lutter contre leur prolifération.

Saint-andré fait partie des nombreuses communes du département infestée par le moustique tigre, c’est pourquoi chacun d’entre nous doit lutter contre sa prolifération.


Ce qu’il faut savoir

Chaque femelle d’Aedes albopictus (dit « moustique tigre ») pond environ 200 œufs en bordure de toute eau stagnante.

Les gîtes de reproduction d’Aedes albopictus se trouvent très souvent au sein des domiciles privés (jardins, cours, balcons…). Ce sont des petites collections d’eau artificielles : seaux, vases, soucoupes ; fûts et citernes ; écoulements de gouttières ; pneus, boîtes de conserve ; tout petit réceptacle d’eaux pluviales ou domestiques à découvert. Aussi, la façon la plus efficace de se protéger, c’est d’évacuer les eaux stagnantes ou, mieux encore, supprimer carrément ces gîtes.

Informations détaillées sur : www.albopictus.eid-med.org