Vœux 2017 : de la fierté et des projets

Honoré Colomas et son conseil municipal ont présenté leurs vœux à la population, dimanche.
 

Monsieur Barla, sa femme et le Maire Des Saint-Andréens récompensés

L'occasion pour l’édile de remettre les médailles d’honneur du travail mais aussi de décorer plusieurs personnalités méritantes de la commune. À commencer par André Barla*, pour ses plus de 30 ans d’engagement au service des Abadiens et qui est à l’origine du réseau d’assainissement de la colline. À l’honneur également, Romain Furiani, 20 ans, Meilleur Apprenti de France 2016 dans la catégorie « peinture en carrosserie » et Ginette Rigucci, que les Saint-Andréens connaissent bien puisqu’elle est aux fourneaux du restaurant Musso-Pin depuis 50 ans !

Les projets de l'année 2017

Le premier magistrat a aussi évoqué quelques-uns des projets de 2017 : « le projet de la maison de retraite est enfin sur les rails, nous venons de signer la cession des terrains au fond du boulevard du 8 mai 1945 et nous pouvons prévoir une pose de première pierre au deuxième semestre 2017. La construction de la cantine de l’école Jules Musso avance bien et le transfert de la médiathèque est prévu pour ce printemps. Je profite de la circonstance pour féliciter et remercier l’ensemble des personnels de la Commune et des diverses intercommunalités qui travaillent avec acharnement au service des administrés. Un grand merci également à tous mes collègues du Conseil Municipal ».

L’honneur de conclure la cérémonie est revenu à Rudy Salles, député et adjoint au maire de Nice, Les médailles d’honneur du travailqui a notamment déclaré être intervenu pour que l’Hôpital Sainte-Marie ne soit pas disloqué. Concernant ce dossier, « nous avons maintenant des nouvelles rassurantes » a assuré le député.

Les médailles d’honneur du travail

Médaille d’argent (20 ans) : Catherine Buchenet
Médaille de Vermeil (30 ans) + Grand Or (40 ans) : Agnès Dessoly
Médaille Grand Or (40 ans) : Arlette Adragna


* Extraits de l'article "André Barla : un homme engagé !"
De 1983 à 2007, il est le président de l'Association syndicale libre pour l'assainissement des quartiers de l'Abadie, Saint-André de la Roche, le Broch. Un engagement au service des Abadiens qui l’amènera à être conseiller municipal, de 1989 à 2001, puis adjoint au maire de 2001 à 2008, en charge du domaine communal.
Quand André Barla a lancé un jour de mars 1982, en plein conseil municipal : "ces égouts du Broch, monsieur le maire, nous, les habitants du quartier, on est prêt à se les faire nous-mêmes", beaucoup ne l'ont pas cru, vu l'ampleur de la tâche. Mais c'était sans compter avec le courage, la ténacité, voire la passion d'un homme de métier qui a su s'entourer d'amis très compétents comme Robert Ghignoni qui s'est chargé entièrement et bénévolement des études.
"Nous nous-sommes mis au travail, aidé par les services municipaux, notamment par Yves Guillon, adjoint au maire, spécialiste de toutes ces questions d'équipement, et de Georges Bermond, qui était alors, directeur des services techniques à la mairie. Nous avons œuvré avec succès, en complémentarité avec Joseph Fulconis, Jacques Villar, Robert Bellu, M. Della Bosca, et notre très chère trésorière, Mme Saumande, ainsi que mon épouse Josette", précise André Barla.