21 bd du 8 mai 1945 - 06730 Saint-André de la Roche
04 93 27 71 00
04 93 27 71 49

Le festin de la Sainte-Claire met à l’honneur les prieurs de l’Abadie

” La célébration de la Sainte Claire n’a pas pu se dérouler comme les années précédentes ” : en préambule de l’apéritif d’honneur, le président du comité des fêtes François Bruzzese a souligné le caractère exceptionnel de cette édition de la fête patronale de l’Abadie. Exit la traditionnelle soupe au pistou, le concours de boules ou encore le repas dansant. Pourtant, à l’ombre des marronniers de la place de l’église, les habitants ont malgré tout répondu présents pour la messe et la procession. Ni le port du masque, ni la canicule, n’auront eu raison de la volonté de se retrouver entre voisins et amis, afin de perpétuer les traditions locales.

Des traditions d’ailleurs doublement célébrées ce jour là. Car au-delà de la Sainte patronne, un hommage fut rendu à une communauté dévouée à les faire vivre depuis maintenant 175 ans : l’association du Conseil des prieurs de la chapelle  Sainte-Claire. Constituée en 1845, elle est, et de loin, la plus ancienne institution du village.

“L’histoire de la commune a longtemps été associée à celle de la paroisse, de la chapelle, et à celle des prieurs, a d’ailleurs rappelé le maire Jean-Jacques Carlin. Sur des plans différents, nous œuvrons dans un même sens à entretenir l’identité de notre village et de ses différents quartiers”.  

Des prieurs discrets mis en lumière

De génération en génération et jusqu’à aujourd’hui, ses membres veillent à l’entretien de la chapelle de manière discrète, mais indispensable. Achat de fournitures, nettoyage, fleurissement, éclairage, sonnerie des cloches : des petites mains qui s’affairent d’ordinaire dans l’ombre, mises en lumière pour cette occasion spéciale. ” On prépare les lieux pour la messe et les cérémonies : la Sainte claire, les mariages, les baptêmes, détaille Marie-Thérèse Boustani, qui a rejoint les prieurs il y a quelques années. Il y aussi la rénovation du bâtiment, cette année on a pas mal avancé : on a fait rénover toutes les statues ainsi que le parvis à l’entrée de l’église.” Des travaux financés par la ville de Nice, mais qui sont aussi parfois réalisés à titre gracieux par des entreprises.

ste claire

C’est pour honorer et saluer ce dévouement que les cinq membres de l’association, le président Louis Odoero, Jeannot Bermond, Maurice Faucher, Marie-Thérèse Boustani et Christiane Barra, ont également reçu la médaille de la ville de Nice, des mains de la conseillère départementale Fatima Khaldi.

13 août 2020